VIVA V3F

Atelier Cine Passion - Velaux

Invalid Scald ID.

trophees red 350.png

trophée V3F-2018

 

Dans notre club cinéma, certain printemps,  les idées papillonnaient, se laissant porter par le vent et puis s'étaient posées pour éclore... au printemps suivant..

Ainsi vécut notre premier festival du court métrage non professionnel dédié au monde francophone,

dit V3F (Velaux - Festival du Film Francophone)

Depuis plus d’un an, notre groupe des six cogitait dur, s’organisait, et finalisait. Beaucoup d’actions très nouvelles et fort diversifiées. Une laborieuse mise en place avec des tâtonnements et des doutes... oui mais quelle belle réussite.

La confiance des uns propulsait la vivacité des autres.  Une unité de trois personnes hyper actives pour l’essentiel, a permis à l'équipe de notre atelier cinéma de se mobiliser pour  une journée exceptionnelle.

L’idée remarquable a été de faire appel aux familles velauxiennes pour assurer l’hébergement des réalisateurs et de leurs compagnes. Le thème « carnet de voyage » nous inspirait de belles rencontres et elles ont eu lieu.

Nous aimerions dire aux hôtes, que nos amis hébergés nous ont tous adressé des retours émerveillés. Les réalisateurs ont vécu une ambiance de sympathies réciproques jamais rencontrée dans le cadre d’un festival cinéma. Nous vous adressons amis et familles de Velaux un immense merci et l’expression de notre profond respect pour votre bel esprit.

Répartis sur la journée, organisés en entrées-sorties permanentes, 238 spectateurs nous ont honoré de leur présence .

Madame Andréa Ferréol ayant vu de la lumière sur sa route entre Aix est Marseille a fait sur scène et dans la matinée une entrée décontractée, fort appréciée du public.

Le jury présidé par Jean Boggio Pola, réalisateur professionnel, a su faire preuve d’ouverture d’esprit et d’un sens aigu de l’analyse, quoi que sans concession sur l’aspect technique des réalisations. Nous comptions sur Ysabelle Delmas (organisatrice de festival théatre et membre de nombreux jury) pour un regard sur la mise en scène ; nous comptions sur Yannick Guérin et son oreille musicale ; nous comptions sur Philippe Déchanet, acteur professionnel pour ressentir le jeu des acteurs. Nous comptions sur Luce Mélih pour son regard généreux et honnête. Missions parfaitement accomplies. Nous vous remercions tous les cinq pour votre excellent travail. Le public a complètement adopté vos choix. Ce qui n’est pas si courant et mérite d’être souligné.

 

Le bémol de cette journée, c’est bien entendu les grèves sncf qui ont privé cinq réalisateurs lointains du plaisir d’être parmi nous et de recevoir leur prix. Comme nos partenaires avaient été très généreux, les prix se sont rapidement distribués comme par magie. Une forme d’opulence fort appréciable pour notre modeste premier coup de festival.

Le bilan financier est positif. Le bilan moral est excellent, et ceux qui ont loupé cette belle journée ne louperont sûrement pas la prochaine.

Recommencer ? L’idée fait son chemin, elle reste à creuser. Pérenniser ce festival en mode biennal, sous une autre forme peut-être... mais ces choix ne nous appartiennent pas complètement. Tout dépendra de la manière dont l’équipe municipale et l’Espace NoVa s’engageraient avec nous. Tout dépendra aussi de l’évolution de l’Atelier Ciné Passion- Velaux.

Nous comptons bien reparler au futur du festival V3F de Velaux.

JanouB